L’univers des cochons

La foire aux cochons

C’est au tour des cochons de rentrer en scène sous la plume de Ptiluc !

GIF - 7.3 ko

Cette petite troupe réunie dans l’arrière cour d’une ferme se compose tout simplement des grands hommes de l’histoire mondiale. On trouve ainsi réincarnés en porc, les hommes les plus vils et détestables que l’histoire ait connu. Parmi eux : Staline, Hitler, Napoléon, Victor Hugo, François Ferdinand de Habsbourg, Nicolas II, Céline et encore d’autres…surprise ! Condamné à vivre encore et encore cette vie de porc, une fois égorgés et embrochés, ils se réincarnent à nouveau pour subir ce monde de purin. Ils vont ainsi vivre inlassablement l’évolution de la société française des années 1920 aux années 1990.

Ptiluc dresse ainsi le portrait de la société et de ses progrès technologiques, sous l’œil contemplatif mais critique de nos amies bovidés. Elles verront ainsi défiler locomotive, tracteur et voiture - les premiers engins de transports - et suivront leur évolution. Devant cette toile de fond, les personnages vont revivre leur passé dans le présent, source de nombreuses interrogations, incompréhensions mais surtout de frustrations. Cette foire aux cochons s’agrandit et des rencontres se font au fil des trois albums. Tout le monde est là pour quelque chose, à cause de quelque chose, il leur reste juste à comprendre pourquoi !

Tout comme les cochons, l’homme doit réfléchir face à ce cruel miroir qu’il tient entre ses mains. A lui d’aiguiser son regard critique, guidé par Ptiluc, pour relire l’Histoire, ou plutôt les Histoires de nos civilisations.

JPG - 186.8 ko
JPG - 59.9 ko
JPG - 68 ko

- Ptiluc répond :

Des cochons et des hommes réincarnés ?

« Au départ, je songeais surtout au vaches. Cela fait 10 ans que je voulais écrire une scénario sur la technologie qu se développe avec le siècle par le biais de vaches qui regardent les trains. Mais je voyais mal comment mener ce projet. J’imaginais des aquarelles avec du texte en dessous, et pas forcément le format BD. Et puis j’ai le remarquable Thema consacré par Arte aux cochons, et notamment aux similitudes troublantes entre hommes et cochons : m’a plu l’idée que nous avons en commun avec ces bêtes le même fonctionnement de stress et que ce qui nous en distingue, c’est une durée de vie différente. Voilà qui est dommage car cela m’aurait encore plus conforté dans mon idée. Avec une longévité de vie égale, nous aurions tous été voués à devenir cochons ! »

Pourquoi Napoléon tout particulièrement ?

C’est le seul Français à avoir agi comme Hitler finalement : beaucoup de conquérants ont voulu envahir l’Europe, des Italiens du temps des Gaulois par exemple, mais ce Français-là, c’est le seul de son espèce !

Extrait de l’interview de Frédéric Grolleau. Intégralité de l’interview sur Parutions. Com

PNG - 438.4 ko
PNG - 424.5 ko
PNG - 388.7 ko
PNG - 414.7 ko
PNG - 392.8 ko