De passage à Mulhouse...

Strasbourg accueillait le week-end du 19 septembre 2008 son premier salon de la BD : Strasbulles. On pouvait y rencontrer Ptiluc, créateur de Pacush Blues et des ses célèbres rats, scénariste et voyageur au long cours.

Rats, cochons, castors... Tu transposes la société dans le règne animal pour mieux la dénoncer, comme un La Fontaine punk ?

(Rires) C’est un peu ça, oui. Dans ton bestiaire, il y a La foire aux cochons où « les petit teigneux cherchent à devenir dictateurs » : c’est important de faire de la BD militante ?

J’ai envie de faire passer des messages et j’ai la chance d’avoir une totale liberté d’écriture. C’est vrai que je suis seul sur ce créneau, peu de dessinateurs s’aventurent sur ce terrain glissant : les éditeurs belges sont souvent frileux et c’est tant mieux pour moi.

Cliquez sur l’image pour connaître la suite...

JPG - 137.6 ko
JPG - 86.3 ko