Publication de " Jeux sans frontière" ...

Une bd pas très polie sur le monde complexe de l’aide humanitaire en Afrique.

À l’occasion du premier anniversaire du site, Ptiluc vous avez fait découvrir les trois premières planches pas encore colorisées d’une bande dessinée consacrée aux ONG...

" Et voilà la fin du premier chapitre...Depuis que m’a pris l’envie de faire un bouquin sur ce monde parallèle de l’aide humanitaire, j’ai, au gré des chamboulements du monde de l’édition, changé cinq fois d’interlocuteur...Le premier m’a donné le feu vert, je me suis donc jeté dans mon histoire...on se jette toujurs avec délectation quand on se sent soutenu. Mais le deuxième trouvait que c’était violent, que le dessin ne collait pas au sujet et que les fumeurs de pétards ça commençait à bien faire... Alors, je lui ai expliqué que souvent, les logisticiens, sur le terrain, ils vivaient des trucs qu’ils auraient vite trouvés insupportables sans l’aide de substances variables mais qui toutes changent un peu la perception de l’insupportable. Après j’ai du lui expliquer que quand des rebelles prenaient des otages, s’il fallait en tuer un pour faire régner la terreur, c’était toujours un local, pas un blanc, un blanc ça vaut du pognon, un local ça vaut rien, mais si tu le dégommes devant les autres, tu sais qu’ils vont se tenir à carreau. C’est une des règles dans le monde de l’humain redevenu animal, mais ça dans le monde de l’édition parisienne, ce sont des choses dont qui peuvent échapper un peu. L’interlocuteur suivant m’a dit que pour l’instant mon projet était en suspens et le suivant que ça n’était plus à l’ordre du jour...Juste après, il y en a eu un qui trouvait ça super, qui en redemandait, qui disait qu’il était temps qu’on voit arriver des albums comme ça...il est resté quatre mois...Les derniers m’ont dit que c’était trop politique, pas assez "ciblé"... En attendant un nouvel interlocuteur, mes histoires se baladent sur le net...je vous en remets une louche bientôt ! "

Comme vous l’aurez compris, n’’ayant pas été publié par une maison d’édition, Ptiluc à décidé de vous la faire découvrir en version numérique ! Depuis le 21 février il publie une planche tous les jours... Le premier chapitre est en ligne...
- Rendez-vous ici